COMMENT METTRE EN PLACE l’AFEST ?

2 janvier 2020
615
Views

Quand avoir recours à l’AFEST ?

Selon les premières expérimentations menées par le rapport général du ministère du travail concernant l’AFEST, cette nouvelle modalité de formation est un levier alternatif pour relever les nouveaux enjeux des entreprises en 2021 et les aider à atteindre leurs objectifs opérationnels (transformation des métiers avec le digital et l’AI, épuisement de certaines compétences métiers, écart entre travail prescrit et réel).

L’AFEST vous permet en effet de répondre à plusieurs problématiques :

  • Formaliser les situations de travail
    • Travailler à la mise en place de parcours AFEST, c’est avant tout prendre le temps de se questionner sur les situations de travail des salariés, de les analyser, et de formaliser les bonnes pratiques qui en découlent. C’est donc un excellent moyen de tracer les savoirs tacites des entreprises qui constituent une grande partie de son patrimoine.
  • Accompagner la transition digitale des métiers
    • Depuis plusieurs années déjà, la transformation des métiers s’est accélérée avec la digitalisation des pratiques professionnelles. Il n’est pas toujours évident d’accompagner les salariés dans leur acculturation à ces nouveaux usages qui sont pourtant essentiels au maintien de leurs compétences et de leur employabilité. L’AFEST permet de former les salariés à ces nouvelles pratiques, en étant au plus porches de leurs usages quotidiens. Fini, donc, les formations théoriques aux outils digitaux dont les apports ne sont que peu exploitables !
  • Développer les compétences techniques et métier
    • En fondant le parcours de formation sur les situations de travail réelles des apprenants, il devient possible de développer des compétences extrêmement opérationnelles, techniques et fondamentalement liées au métier de l’apprenant (ou à celui qu’il vise).
  • Engager et fidéliser vos collaborateurs
    • L’AFEST est une modalité de formation qui présente des avantages pour l’apprenant, mais aussi pour l’expert et l’accompagnateur. Ces derniers développent leurs compétences relationnelles, et voient leurs savoir-faire reconnus et valorisés au sein de l’entreprise. L’AFEST constitue donc un excellent moyen de générer de la motivation et de l’engagement de la part des salariés de l’entreprise.
  • Accompagner les nouvelles recrues dans leurs parcours d’intégration :
    • En leur proposant d’être suivies par un expert et un accompagnateur, l’entreprise offre à toute nouvelle recrue un moyen, non seulement d’acquérir des compétences métiers rapidement, mais aussi de se familiariser avec ses valeurs, ses codes, sa stratégie et ses métiers.

L’AFEST donne donc l’opportunité de former vos salariés – quelques soient leur poste, position hiérarchique ou type de contrat – et de les faire monter en compétences sur une courte période dans de nombreuses situations. Particulièrement pertinente quand des compétences métiers propres à l’entreprises sont au cœur de l’apprentissage, c’est aussi un levier de motivation, de valorisation de formalisation des savoirs de l’entreprise.

Les différentes étapes de la formation AFEST

Avant de construire votre parcours de formation, vous devez vous assurer des points suivants :

Premièrement :
Vous avez identifié trois acteurs au sein de votre entreprise. Un apprenant, qui souhaitent développer ses compétences métiers et comportementales ; un expert – aussi nommée formateur interne – qui maitrise les connaissances et compétences que l’apprenant souhaite acquérir ;
un accompagnateur AFEST chargé de mener les séquences de réflexivité avec l’apprenant.

Ce trio est essentiel et fondamental au succès du parcours de formation AFEST. C’est grâce à la neutralité de l’accompagnateur, aux savoirs de l’expert, et à la motivation de l’apprenant que vous créerez une bonne dynamique d’apprentissage.

Deuxièmement :
Les situations de travail de l’apprenant doivent être adaptables pour rendre possible l’apprentissage et fluidifier le parcours de formation. L’apprenant doit disposer du temps nécessaire à l’expérimentation de ce qu’il ne maîtrise pas encore. Il doit aussi avoir le droit à l’erreur lors de ses tentatives d’apprentissages et de réflexions. C’est grâce à sa propre analyse de ses erreurs qu’il progressera.

Lancer un dispositif de formation AFEST n’est pas si évident et requiert une expertise précise dans la mise en place du parcours. Il est déconseillé de lancer un parcours de formation AFEST sur un projet dont l’importance est telle que l’avenir de l’entreprise en dépend !

Troisièmement :
Chaque parcours de formation doit permettre d’évaluer et quantifier la montée en compétences de l’apprenant. Une évaluation est réalisée avant le parcours de formation, pendant, et à la fin de celui-ci. A noter que mesurer ce delta n’est pas suffisant.
Des entretiens et évaluations intermédiaires doivent être menés régulièrement afin de suivre la progression de l’apprenant. Le parcours de formation est adapté après chaque séance d’apprentissage.

En prenant soin de respecter les trois points de vigilance fondamentaux cités ci-dessus, vous serez en mesure de développer des parcours de formation adaptés aux besoins opérationnels de vos équipes. Plus encore, vous trouverez en l’AFEST de nouveaux leviers de motivation, d’engament et de formalisation des savoirs… Bref, vous ferez un pas vers l’entreprise apprenante !  N’hésitez pas à consulter notre article sur ce sujet !

Et vous, dans quels cas et comment avez-vous déployé l’AFEST au sein de votre entreprise ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *